Dessine-moi un rond : culture et usages
Sami Lini 23 novembre 2017

Il y a pile un an, en novembre 2016, Google lançait une initiative rigolote : le projet « Quick, Draw! ». Le but était en 20 secondes de dessiner des objets très simples qu’une intelligence artificielle devait reconnaitre. Un genre de Pictionnary à la sauce machine learning. Des tas de données ont été collectés. Au début de l’été, le site Quartz.com a publié un article très intéressant sur la question suivante : « comment dessine-t-on un rond ? » qui s’interroge sur le lien entre dessin et culture. Du coup aujourd’hui, on reparle culture !

L’impact de la culture

Google a pu collecter 119 000 dessins de ronds provenant de 148 pays. La réponse peut sembler simple, il n’y a pas 40 manières de dessiner un rond. Un trait continu circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre, ou dans le sens inverse. Les résultats montrent pourtant des différences culturelles très importantes. Par exemple, une très large majorité d’américains et d’européens dessinent les ronds dans le sens anti-horaire. Ce n’est pas le cas des japonais.

Orientation des cercles en fonction de la culture : répartition autour du monde L’article revient sur l’écriture japonaise, basée sur l’écriture chinoise, dont le sens et l’orientation semble mener naturellement à ce que le crayon tourne dans les aiguilles d’une montre. Mais cette seule explication ne satisfait pas réellement. On constate que parmi les pays dont l’écriture est également basée sur le chinois, certains dessinent tout de même leurs cercles dans le sens anti-horaire.

Orientation des cercles en fonction de la culture : répartition horaire/anti-horaire

Le sens d’écriture ne semble pas être l’unique moyen d’interpréter ces différences. On retrouve ce goût pour le dessin dans le sens anti-horaire dans les pays arabes, où l’écriture se fait de droite à gauche.

En s’intéressant à la manière dont les triangles sont dessinés, des tendances étonnantes émergent. Les pays asiatiques et arabes semblent faire un choix très net dans l’orientation du dessin, et qui est d’ailleurs l’inverse de celui observé pour les cercles. La large majorité des pays du monde ne prend pas parti.

Triangles en fonction de la culture

Du stéréotype d’usage au stéréotype de conception

Au-delà du caractère anecdotique de l’étude, ces résultats sont intéressants à garder en tête pour nous en tant que concepteur. L’impact de la culture est souvent illustré par la différence entre des écrans réalisés pour des cultures dont l’écriture est de gauche à droite et celles de droite à gauche . La lecture naturelle d’un écran en Occident se fait de gauche à droite, en Orient de droite à gauche.

Impact de la culture : Apple Plans en anglais et en arabe

Ce que cette étude fait apparaitre c’est que les différences sont bien plus subtiles que cela. La culture a un impact majeur sur des activités aussi basiques que dessiner des formes élémentaires. Dans des domaines où les tâches réalisées sont moins simples, telle que l’interaction avec un produit ou un service, on imaginera les différences qui peuvent se manifester autour du globe.

Cette facette des profils des utilisateurs nécessite donc la même attention de la part des concepteurs que ses autres caractéristiques (expertise avec le périphérique, connaissance du service, etc…). L‘observation des usages en environnement réel, est un moyen majeur pour acquérir la connaissance permettant une conception répondant aux caractéristiques et besoins effectifs.

Sami Lini
Sami Lini

Ingénieur-docteur en Facteurs Humains, Sami a d’abord travaillé dans le domaine de la R&D aéronautique. Les Facteurs Organisationnels et Humains opérationnels, la neuroergonomie et la recherche utilisateur (UX) sont ses domaines de prédilection qu’il apporte à nos clients tant dans le domaine de l’industrie à risque que pour les produits grand public.

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *