Retour sur le premier UXcamp à Bordeaux
Damien Boyer 2 décembre 2016

Le 1er UXcamp en France, organisé par l’association FLUPA, s’est déroulé le 26 novembre 2016 à Bordeaux.

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas eu la chance de venir : l’UXcamp était un barcamp, c’est-à-dire une « non-conférence » prenant la forme d’ateliers participatifs planifiés le jour même. Chaque participant a la possibilité de proposer un sujet d’atelier, de présentation, de débat ou un retour d’expérience. Tout le monde est donc invité à être véritablement acteur de la journée et non pas simplement spectateur.
De fait, la journée n’a pas de véritable thématique. Le programme est établi le matin-même selon les propositions des participants soumises ensuite aux votes de tout le monde.
Akiani ne pouvait passer à côté de cet évènement bordelais, d’autant plus avec Axel et Damien dans le staff organisateur.

 

La journée commençait par une présentation du principe de barcamp et des différentes « règles » par l’équipe organisatrice. Ceux qui avaient proposé un sujet pouvaient ensuite le pitcher afin d’attirer les foules. Enfin, les votes des participants permettaient d’établir le riche programme de la journée.

img_4166img_4162

Quel avenir pour l’UX Design ?

Nous avons pu noter qu’une part importante des professionnels ou étudiants s’interrogeait sur l’avenir de nos métiers. Cette thématique était en effet particulièrement présente parmi les sujets proposés.
L’UX Designer du futur, proposition de Guillaume Abel, nous invitait ainsi à aborder plusieurs facettes de la question :

  • les origines du métier,
  • l’évolution linguistique des noms des postes (CX, CXO , UI où l’on parlait de DA avant …),
  • l’évolution de la connaissance du métier et des méthodes côté client.

Quelles évolutions peut avoir l’UX en France ? Nous dirigeons-nous vers une complète (r)évolution ?

Recrutement d’un UX designer

Nous avons nous-même proposé de réaliser collaborativement une expérience map de l’onboarding d’un UX designer, de son recrutement à son arrivée au sein de l’entreprise, jusqu’à son quotidien. En effet, nous avons tous remarqué l’augmentation des offres d’emploi d’UX designer, la volonté d’un nombre important d’agences d’inclure dans leurs offres une composante UX, tout comme la tendance des entreprises importantes à internaliser l’expertise UX. Le recrutement de profils expérimentés est, de ce fait, de plus en plus compliqué et chaque société rivalise d’ingéniosité pour trouver des moyens d’attirer puis conserver en leur sein les bons profils. Si cet atelier n’a pas permis de répondre complètement à ces problématiques, il a néanmoins permis d’y voir plus clair sur les méthodes utilisées par les différents professionnels présents.

img_4306

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le recrutement d’un UX Designer est important, son bien-être une fois arrivé dans le cadre du travail est également primordial.

Amélioration de l’UX au sein d’un bureau

Marie proposait à des groupes d’une grande mixité (Architecte, coach agile, UX researchers, étudiants …) d’améliorer l’expérience utilisateur au sein d’un bureau d’UX designers avec une séance de design studio. Au-delà de la découverte de la méthode très appréciée pour faire émerger un grand nombre d’idées, des solutions pertinentes sont ressorties pour optimiser l’espace :

  • une organisation de bureaux non attribués avec des casiers individuels
  • une réflexion autour de l’importance des outils mis à disposition
  • des idées variées pour les salles de repos et de réunion.

img_4268img_4240

 

 

 

 

 

 

img_4361

 

 

 

 

 

 

 

 

L’UXcamp c’etait également, une discussion/débat autour du design émotionnel appliqué aux chatbots amorcée par Clément Colin, les étapes du Behaviour design, les Smoke tests ou comment recueillir les données quantitatives et bien définir les KPI (indicateurs clés de performance).

Innovation games et méthodes collaboratives

Plusieurs propositions d’ateliers avaient également pour but de faire découvrir des méthodes collaboratives, d’idéation, de brainstorming ou de tests utilisateurs.
Perrine et Morgane proposaient notamment un atelier « Speed boat ». Cette méthode ludique permet d’identifier collectivement les contraintes, freins ou problèmes liés à la conception d’un produit ou d’un projet, puis de les prioriser.
img_4213img_4216

On se détend ?

Pour ajouter un peu de fun, Axel et Damien proposaient un atelier de design charrette sur le thème « Devil UX: co-destruction d’un service« .
L’objectif assumé était d’aller à contre sens de ce que chaque professionnel de l’UX essaie de faire au quotidien. Les participants proposaient des solutions, fonctionnalités allant à l’encontre des besoins et du bien-être des utilisateurs.
Après une présentation des méthodes de co-conception, design charrette, et design studio, les groupes formés, devaient faire un maximum de propositions rendant la vie impossible aux utilisateurs/habitants d’une maison connectée. Puis, à la fin de cette heure d’atelier, les groupes étaient invités à pitcher leurs solutions cauchemardesques.
Quelques propositions en vrac :

  • les fenêtres qui s’ouvrent de manière aléatoire dans la journée, les lumières qui s’éteignent toutes les 10s si vous êtes inactifs.
  • le dressing connecté à Météo France qui choisit les vêtements pour vous en fonction du temps annoncé. Nous vous laissons imaginer les désagréments …
  • la maison où toutes les actions sont payantes : ouvrir une porte, ouvrir le frigo, aller dormir…
  • les portes qui s’ouvrent avec un capcha

cymtexzwqaa6ilb img_4248 img_4249

Où l’on applique des méthodes UX à une conférence

La journée s’est conclue par un débrief sous forme d’experience map, où le staff invitait les participants à indiquer ce qui avait plu et ce qu’il y avait à améliorer puis une session de « j’ai aimé, j’ai moins aimé » collective au micro.

Force est de constater que le format a beaucoup plu dans sa grande majorité. Il devrait donc être reconduit par Flupa dans une autre ville.
img_4328-1cynbfbgwgaa-y-4

 

 

 

 

 

 

 

Pour avoir un aperçu des sujets et de l’ambiance de cette journée, nous vous invitons à jeter un oeil aux tweets sur l’évènement.

Le site de l’association Flupa : flupa.eu
Le site de l’UXcamp : UXcamp
Damien Boyer

Diplomé d’un master en sciences humaines et d’un bachelor en gestion de projets web, Damien a officié chez un annonceur puis dans une agence web en tant que Lead UX. Dans ce cadre, Il a eu l’occasion d’accompagner des grands comptes sur une grande variété de contexte dans le domaine du luxe, du E-commerce ou assurance entre autres.

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *