L’émotion crée l’innovation ! #2
Pauline Kraimps 30 août 2018

L’expérience utilisateur ne s’arrête pas à une ergonomie propre, une accessibilité sans faille et un device adapté. Bien entendu, tout cela fait parti du processus de conception “centrée utilisateur”. Mais ce que souhaitent principalement les UX designers, c’est faire vivre une expérience (et pas n’importe laquelle) !

Aujourd’hui, un service (qu’il soit digital ou physique) ne peut plus se contenter d’être simplement utile. Il doit également être utilisable et mémorable ! Pourquoi ? De plus en plus, le rythme de vie de la population mondiale s’accélère. On fait de plus en plus de choses, on est de plus en plus sollicités, on a de moins en moins de temps. Si on souhaite capter l’attention de nos cibles, il faut redoubler d’efforts pour attiser leur curiosité, provoquer des émotions positives. Ainsi, l’expérience devient mémorable.

Tous les deux mois, cette série d’articles recense 5 concepts, sélectionnés avec soin, où l’émotion a eu un impact important sur l’expérience (retrouvez l’épisode #1 ici) !

1. Qui a dit que l’attente rimait avec ennui ?

ikea-akiani-experience-emotion-ux-user

Vous en avez entendu parler ou peut-être bien même testé, l’agence Ubi bene a créé une belle opération, le weekend du 30 juin 2018, pour l’entreprise néerlandaise qu’on connait tous : Ikea !
Elle travaille sur l’expérience de l’attente du Centre Pompidou en plein cœur de Paris. Et si on installait des assises confortables pour que les visiteurs passent un meilleur moment ? Pas bête du tout ! Le concept : une personne se munit d’un ticket avant de prendre place confortablement en attendant son tour. Il n’a plus qu’à profiter et attendre que son numéro s’affiche pour rentrer directement dans le musée.
L’expérience repensée centrée utilisateur pour en finir (le temps d’un weekend) avec les douleurs aux jambes à force d’être debout et de piétiner, l’ennui qui prend de plus en plus de place lorsqu’on n’a rien d’autre à faire que de savoir où nous en sommes dans la file d’attente avant d’entrer.. Ici, le confort amène une nouvelle façon d’appréhender les files d’attente et pourrait même laisser la convivialité prendre une place importante.

 

2. Un vélo vous tricote votre écharpe en attendant votre train !

Toujours sur la thématique de l’attente, mais cette fois-ci en gare, on connait tous le vélo qui permet de recharger son téléphone. Mais connaissez-vous le vélo qui tricote des écharpes ? Eh bien, ça existe !
C’est un étudiant en design, Goerge Barratt-Jones, qui a imaginé le “Cyclo Knitter”. Son objectif ? Faire patienter les voyageurs en gare. Et c’est dans la ville d’Eindhoven aux Pays-Bas que cette innovation a vu le jour aux yeux du grand public. Pédalez 5 minutes et retrouvez-vous avez une superbe écharpe tricotée sous vos yeux (autant dire qu’en hiver aux Pays-Bas, vous en aurez bien besoin.)
Une nouvelle idée qui amène des émotions positives et chaleureuses dans des situations qui pourraient être pénibles.

 

3. Fan de vélo, vous aussi vous avez le droit de prendre soin de votre bécane grâce à cette capsule !

Certains diront que c’est gadget, d’autres que c’est inutile. Mais cette idée touche principalement les personnes ayant des vélos d’une certaine somme, ou simplement ceux qui souhaitent en prendre vraiment soin. (Parce qu’à Bordeaux, on s’est tous déjà fait voler un vélo, une selle ou même une roue !)
Les garages pour les voitures, les motos, c’est bien, mais comment prendre autant soin de votre vélo lorsqu’il est en extérieur ? La capsule “Alpen” vous le permet ! Créé par l’ingénieur Eric G. Pearson, son design épuré donne un sentiment de cocon où votre vélo est en sécurité.

 

4. Un artiste fait appel à nos émotions pour dénoncer notre société de consommation !

akiani-emotion-societe-consommation-ux
Tommaso Bordonaro, artiste italien, détourne les logos et l’ADN des marques célèbres pour dénoncer les excès de la société de consommation…
Certains vous toucheront plus que d’autres en fonction de vos habitudes de consommation. Mais l’idée est ingénieuse et permet à chacun de prendre conscience des excès de la société de consommation.
L’exemple de Mc Donald ci-dessus pour avertir sur les effets de la junk food. Aujourd’hui, même les enfants en bas âge connaissent et réclament Mc Donald. Tommaso Bordaonaro nous rappelle, au travers de ces créations, que notre société peut être néfaste pour nous et notre entourage. Les émotions que vous ressentez en regardant ces images vous feront réfléchir ou auront un impact préventif, si c’est un usage que vous n’avez pas dans votre vie actuelle.

 

5. Essayez vos chaussures de randonnée et testez-les avant votre achat !

akiani-experience-trekking-ux-emotion
Au-delà d’essayer vos chaussures pour savoir si elles conviennent à votre pointure, plusieurs magasins développent des dispositifs en magasins pour tester les chaussures de randonnée en situation réelle.
Décathlon, par exemple, a créé un parcours avec des obstacles plus ou moins compliqués. Ce dernier permet aux clients d’essayer, mais aussi de marcher avec leurs futures chaussures de randonnée. Sols en pierres, poutres, petits ponts en bois, cordes ; tout pour savoir si cette paire est faite pour vous ou non.
Je l’ai moi-même testé en magasin et j’ai trouvé cette expérience très intéressante. L’avantage ? Trouver une paire qui nous convient au mieux, ôter les doutes de savoir si la qualité est suffisante pour telle ou telle randonnée, et bien d’autres. Vous aussi, allez essayer, c’est le pied !

 

Vous aussi creusez vos méninges pour offrir la plus belle expérience à vos cibles utilisateurs !

Pauline Kraimps

Avec un Master en Design d’Interface à Paris, Pauline a rejoint l’équipe d’Akiani. Elle met aux services de nos clients ses compétences en conception centrée utilisateur et en graphisme. Sa double maitrise UI/UX permet de tirer le meilleur des deux domaines et offre une réelle plus value dans les projets de l’agence.

2 Commentaires

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *